Les bases : règles sur les heures de service au Canada

Déc 10, 2020

Partager

En fixant pour les chauffeurs de véhicules lourds un maximum d’heures de conduite et un minimum d’heures de repos avant de prendre la route, les règles sur les heures de service servent à assurer la sécurité de tous les usagers de la route. Un chauffeur fatigué représente un risque plus élevé pour sa propre sécurité et celle des autres. Les règles s’appliquent donc aux camionneurs, qui doivent les respecter, ainsi qu’aux compagnies de transport, qui ne peuvent pas contraindre un chauffeur à les enfreindre.

Voici quelques informations utiles sur les règles relatives aux heures de service au Canada au sud du 60e parallèle.

Les statuts de service

Au cœur des règles de service se trouvent quatre statuts de service, qu’on appelle souvent dans le jargon anglophone de l’industrie duty status. Ces statuts représentent les types d’activités qu’un chauffeur peut accomplir.

À la base, il y a deux grandes catégories de statuts :

  • En service
    • Cette catégorie est définie dans la loi par une longue liste d’activités, mais peut essentiellement se résumer à toute activité faite pour le compte du transporteur.
  • Hors service
    • Cette catégorie est définie comme étant toute activité ne faisant pas partie de la catégorie « En service ».

Pour rendre le tout plus facile à visualiser, voici un tableau récapitulatif. Les statuts apparaissent dans l’ordre que l’on retrouve habituellement dans une fiche journalière.

Dans cet article, « En service » réfère à la catégorie et « Service » réfère au statut.

Durant chaque journée, les activités du chauffeur sont classifiées dans le statut approprié et le temps de chacun est additionné pour obtenir un total. C’est sur le total des statuts que les règles sur les heures de service s’appliquent.

Les périodes d’application

Au Canada, au sud du 60e parallèle, le temps passé dans chaque statut est règlementé sur trois périodes distinctes :

  1. La journée
  2. Le poste de travail
  3. Le cycle

La journée

La journée (ou le jour) est une période de 24 heures consécutives qui commence et se termine à la même heure chaque jour. Pour une grande proportion de chauffeurs, cette période commence à 0h00 (minuit) et se termine à 23h59. Il s’agit ainsi de la journée « normale » de minuit à minuit. Il est, cependant, parfaitement acceptable d’utiliser une période de 24 heures différente.

Le poste de travail

Le poste de travail est une période d’activités « En service » comprise entre 2 périodes « Hors service » d’au moins 8 heures consécutives chacune. Le poste de travail (work shift ou shift en anglais) n’a donc pas de durée déterminée et peut avoir lieu n’importe quand à l’intérieur d’une journée ou même chevaucher deux journées.

Le cycle

Au Canada, deux cycles existent : le cycle 1 comptant 7 jours et le cycle 2 comptant 14 jours. Cette période a une durée fixe, mais n’est pas fixe dans le temps.

Par exemple, les règles s’appliquant au cycle 1 doivent être respectées pour n’importe quelle période de 7 jours consécutifs.

Les règles

Les règles sur les heures de service fixent des limites maximales sur le nombre d’heures de conduite et le nombre d’heures « En service ». Elles fixent aussi des limites maximales sur le nombre d’heures écoulées depuis la dernière période de repos. Une fois ces limites atteintes, le chauffeur ne peut plus conduire. Elles fixent aussi des limites minimales sur le nombre d’heures « Hors service ».

Ces limites s’appliquent aux périodes mentionnées plus tôt :

  • journée
  • poste de travail
  • cycle

Regardons les règles de chacune de ces périodes.

La journée – temps « En service »

Un chauffeur ne peut pas conduire lorsqu’il a accumulé :

  • 13 heures de conduite dans une journée
  • 14 heures « En service » dans une journée

La journée – temps « Hors service »

Un chauffeur doit accumuler au moins 10 heures de repos (« Hors service ») par jour. Ce temps « Hors service » doit contenir au moins 2 heures qui ne font pas partie d’un bloc de 8 heures de repos consécutives. Ces 2 heures peuvent se diviser en pauses d’une durée minimale de 30 minutes.

RAPPEL :

Les périodes de repos de moins de 30 minutes ne comptent pas dans le temps de repos, mais sont comptabilisées dans le temps de service.

  • Par exemple : Un chauffeur qui prend une pause de 10 minutes au début de sa journée a encore 10 heures de « repos » à prendre, et il lui reste 13 heures et 50 minutes de « service ».

Le poste de travail

Un chauffeur ne peut pas conduire :

  • lorsqu’il a accumulé 13 heures de conduite dans son poste de travail, c’est-à-dire depuis la dernière période de 8 heures consécutives « Hors service »
  • lorsqu’il a accumulé 14 heures « En service » dans son poste de travail
  • lorsque 16 heures se sont écoulées depuis le début de son poste de travail

Le cycle

Les règles relatives au cycle sont séparées en 3 catégories : les bases du cycle, la réinitialisation du cycle et le changement de cycle.

Les bases du cycle

Peu importe le cycle que le chauffeur utilise, il ne peut pas conduire s’il n’a pas pris au moins 24 heures consécutives « Hors service » dans les 14 jours précédents.

Il est important de comprendre que le cycle n’est pas une période fixe de 7 ou 14 jours. C’est une période qui se déplace chaque jour. Ainsi, les 7 ou 14 jours utilisés pour calculer les limites de 70 heures ou 120 heures avancent d’un jour, chaque jour. Il en résulte qu’un chauffeur qui utilise le cycle 1, et qui a fait 10 heures « En service » par jour pendant 6 jours, a droit à 10 heures « En service » durant le 7e jour avant de ne plus pouvoir conduire. S’il fait ces 10 heures « En service » et qu’il arrête, il aura encore 10 heures disponibles le lendemain.

Une autre subtilité est qu’un chauffeur doit arrêter de conduire, mais il ne doit pas nécessairement arrêter de faire des activités « En service », tant que celles-ci ne sont pas de la conduite. Il peut donc réserver ses activités de non-conduite et les faire lorsque la limite du cycle est atteinte. Il doit toutefois respecter les limites relatives à la journée et au poste de travail.

La réinitialisation du cycle

Un chauffeur peut mettre fin à un cycle et en débuter un autre s’il prend :

  1. 36 heures consécutives « Hors service » pour le cycle 1
  2. 72 heures consécutives « Hors service » pour le cycle 2

S’il prend ces heures « Hors service », les heures « En service » accumulées dans la période de 7 ou 14 jours sont ramenées à 0 et commencent à s’accumuler quand il fera la prochaine activité « En service ».

Il est important de comprendre que, comme mentionné dans la section sur les bases du cycle, un chauffeur n’a pas l’obligation de réinitialiser son cycle tous les 7 ou 14 jours. Tant qu’il arrête de conduire au moment où il atteint les limites de 70 ou 120 heures, il peut continuer d’effectuer des activités « En service » tous les jours de façon ininterrompue. Il doit cependant respecter la règle qui lui demande d’avoir pris 24 heures consécutives « Hors service » dans les 14 jours précédents.

Le changement de cycle

Le chauffeur peut changer le cycle qui régit ses activités s’il remplit les conditions nécessaires à la réinitialisation du cycle qu’il utilise actuellement.

  1. Il doit prendre 36 heures consécutives « Hors service » pour changer du cycle 1 au cycle 2.
  2. Il doit prendre 72 heures consécutives « Hors service » pour changer du cycle 2 au cycle 1.

Comme il s’agit d’une réinitialisation de cycle, ses heures « En service » sont ramenées à 0 et commencent à s’accumuler au moment où il débute une activité « En service ». Les règles du cycle qu’il choisit commencent aussi à s’appliquer.

Interactions entre les règles

Prises individuellement, toutes ces règles ne sont pas très complexes. La complexité vient de l’interaction entre les règles. En effet, le chauffeur doit respecter les règles de la journée, du poste de travail et du cycle simultanément en tout temps.

La plus grande complexité vient de l’interaction entre la journée et le poste de travail. Il est possible pour un chauffeur de faire un poste de travail qui s’échelonne sur deux jours. Cette situation apporte son lot de complexité qui peut être évitée en choisissant une heure de début de journée qui est bien alignée avec les postes de travail.

Conclusion

Les concepts et règles présentés dans cet article constituent la base des règles sur les heures de service. Plusieurs autres concepts peuvent s’ajouter, mais le chauffeur qui suit ces règles sera conforme à la règlementation des heures de service.

Référence :

Commercial Vehicle Drivers Hours of Service Regulations
SOR/2005-313
MOTOR VEHICLE TRANSPORT ACT
https://laws-lois.justice.gc.ca/eng/regulations/SOR-2005-313/FullText.html

Avertissement : Les informations présentées dans cet article sont uniquement destinées à des fins d’information et ne doivent pas être considérées comme des conseils juridiques ou professionnels.

Il est temps d’aller de l’avant avec une technologie clé en main

Articles de blogue récents

Prévenir la perte de roues grâce au resserrage de roues intelligent

by | Nov 11, 2022 | Meilleures pratiques | 0 Comments

Les incidents de perte de roues peuvent être catastrophiques. Les transporteurs peuvent éviter ces accidents grâce à une gestion intelligente du resserrage de roues.

Réglementation canadienne sur les DCE : comment les transporteurs peuvent s’y adapter rapidement

by | Nov 10, 2022 | Conformité et règlementation,Industrie | 0 Comments

La pleine application de la réglementation canadienne sur les DCE commencera le 1er janvier 2023. Les transporteurs qui n’ont pas entrepris la transition peuvent s’adapter rapidement pour assurer leur conformité. 

Comment réduire le roulement de chauffeurs en temps de pénurie

by | Oct 26, 2022 | Industrie,Meilleures pratiques | 0 Comments

Les transporteurs limitent l'impact de la pénurie de main-d'œuvre en misant sur la satisfaction des chauffeurs grâce à des technologies faciles à utiliser.

Guide pour l’exemption agricole des heures de service aux États-Unis

by | Oct 11, 2022 | Conformité et règlementation | 0 Comments

Les flottes qui transportent des produits agricoles et du bétail peuvent bénéficier de l'exemption agricole américaine en matière d’heures de service.

Votre flotte sait-elle comment réagir en cas de cyberattaque ?

by | Oct 11, 2022 | Cybersécurité,Industrie | 0 Comments

Les entreprises qui réagissent bien en cas de cyberattaque réduisent leurs pertes et assurent la continuité des activités. Découvrez comment les transporteurs peuvent se défendre des attaques.

Les programmes de rendement énergétique peuvent améliorer la rétention des chauffeurs

by | Sep 29, 2022 | Industrie,Meilleures pratiques | 0 Comments

La rétention des chauffeurs et les coûts de carburant sont deux principaux défis que les transporteurs doivent relever. Les programmes de rendement énergétique peuvent aider à affronter ces deux enjeux à la fois.

Un été riche en réalisations chez ISAAC

by | Sep 22, 2022 | Blogue du Président | 0 Comments

Alors que l’été 2022 tire à sa fin, je fais une rétrospective de certaines de nos dernières réalisations.

Comment les transporteurs peuvent prévenir les attaques par rançongiciel

by | Sep 7, 2022 | Industrie,Meilleures pratiques | 0 Comments

Les rançongiciels gagnent du terrain. Les transporteurs doivent se protéger des rançongiciels à l’aide d’un plan de cybersécurité robuste.

Ce qui se passe lors d’un contrôle routier et comment s’y préparer

by | Sep 7, 2022 | Conformité et règlementation,Sécurité routière | 0 Comments

Les transporteurs et les chauffeurs doivent se soumettre à différents types de contrôles routiers. Se concentrer sur la sécurité, la formation et le soutien des chauffeurs pour assurer la conformité.

Voir la solution ISAAC en action

Nous vous aiderons à faire ressortir le meilleur de votre équipe!

Pourquoi ISAAC – Aperçu →

Avantages
Service

Bénéfices du transporteur

Répondez aux grands défis du camionnage

Le bonheur des chauffeurs

Simplifiez le quotidien des chauffeurs

Une solution fiable

Profitez d'une technologie éprouvée

Des coûts réduits

Économisez de diverses façons

Sécurité et conformité

Des opérations en règle et sécuritaires

Expérience du transporteur

Obtenez un service exceptionnel

Innovation de la solution

Pérennisez votre technologie

Succès client

Inspirez-vous d'exemples concrets

Solution – Aperçu →

Points saillants
Composantes
Évolution

Fonctionnalités novatrices

Restez compétitif grâce à l'innovation

Conçu pour le camionnage

Équipez votre flotte d'outils durables

Flux de travail prédictif

Facilitez le travail de vos chauffeurs

Conformité intelligente

Simplifiez la conformité

Coaching en temps réel des chauffeurs

Améliorez l'efficacité énergétique

Contrôle à distance de la tablette

Facilitez un travail d'équipe efficace

DCE et télématique de flotte de transport

Solution conçue pour le camionnage

Portail web de gestion de flotte

Portail central pour l'équipe du bureau

Appli axée chauffeur

Outil polyvalent et facile à utiliser

Passerelle de communication

Garder votre équipe connectée

Caméras connectées

Voir à votre sécurité et réputation

Plateforme ouverte

Maximisez le pouvoir de la technologie

Dernière innovations

Les avantages d'un partenaire innovant

Ressources – Aperçu →

Contenu
Aide

Blogue

Lisez sur divers enjeux du camionnage

Guides

Lectures de fond pour vous inspirer

Vidéos

Voyez notre solution en action

Webinaires

Apprenez des experts de l'industrie

Soutien technique

Obtenez du soutien technique

FAQ sur les DCE au Canada

Infos détaillées sur la conformité

Entreprise – Aperçu →

À ne pas manquer
À propos
Demande d'information

Événements

Venez nous rencontrer en personne

Nouvelles

Restez à l'affût des actualités

Conférence des utilisateurs d'ISAAC 2022

Inscrivez-vous à cet événement exclusif

Associations

Notre implication dans l'industrie

Contact

Faites-nous parvenir une question

Carrières – Aperçu →

Joignez-vous à nous

Postes disponibles

Rejoignez notre équipe passionnée!

Prix et reconnaissances

Témoignage d'une culture gagnante

Culture

Découvrez la vie chez ISAAC

Avantages et p'tits plus

Trouvez un équilibre travail-vie