En 2020, les accidents mortels de la route ont augmenté, et ce, malgré une baisse des déplacements en raison de la pandémie de COVID-19. La réduction de véhicules sur les routes aurait dû se traduire par un portrait plus encourageant, mais ce n’est pas le cas.  

Selon le National Safety Council (NSC), le taux estimé de décès sur les routes en 2020 a augmenté de 24% par rapport à l’année précédente, malgré une baisse de 13% des kilomètres parcourus. Cette augmentation est le plus grand saut annuel estimé par le NSC en 96 ans. Plus de 42 060 personnes auraient perdu la vie sur les routes aux États-Unis, alors qu’environ 4,8 millions de personnes auraient été grièvement blessées dans ces accidents. 

L’Alliance pour la sécurité des véhicules commerciaux (CVSA) a donc décidé de mettre l’accent sur les excès de vitesse durant l’Opération Safe Driver WeekL’opération se déroulera du 11 au 17 juillet 2021 aux États-Unis, au Canada et au Mexique.

Qu’est-ce que l’Opération Safe Driver Week? 

L’Opération Safe Driver Week est un programme de la CVSA qui vise à réduire les comportements de conduite dangereux en informant les conducteurs et conductrices sur les moyens de partager la route.  

Le programme a été lancé en 2007 en collaboration avec la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) afin de réduire le nombre de décès et de blessures résultant d’accidents impliquant des véhicules utilitaires et des véhicules de tourisme en raison de comportements de conduite dangereux.  

Pourquoi l’excès de vitesse comme thème cette année? 

Les résultats de l’édition 2020 de l’opération ont révélé que l’excès de vitesse était la principale infraction au Code de la route pour les conducteurs et conductrices de véhicules commerciaux.  

2 339 contraventions liées à la vitesse et 3 423 avertissements ont été remis en une seule semaine. 

« Être en retard ne vous tuera pas, l’excès de vitesse oui. »  

C’est ce qu’on peut lire sur l’affiche de l’édition 2021 de l’opération Safe Driver Week. On y lit également ces faits percutants :  

  • Les excès de vitesse ont été un facteur dans 26 % de tous les accidents mortels de la circulation en 2018, tuant 9 378 personnes,
    soit une moyenne de plus de 25 personnes par jour.
    Source : National Highway Traffic Safety Administration 

  • Les données montrent que même une augmentation de la vitesse de 10 mph (16 km/h) augmente le risque d’accident de 9,1 %. 
    Source : Fortune 

  • L’excès de vitesse reste le premier facteur lié au conducteur dans les accidents mortels sur les routes. 
    Source : Bureau of Transportation Statistics. 

Réduire les comportements de conduite à risque  

Pourquoi les comportements des conducteurs et conductrices sont-ils dans la mire? Selon le NHTSA, leurs actions contribuent à 94 % de tous les accidents de la route.  

Tout au long de l’opération Safe Driver Week, en plus des excès de vitesse, le personnel d’application de la loi suivra d’autres comportements dangereux tels que la conduite imprudente ou agressive, la distraction au volant, le talonnage, un changement de voie inapproprié, le non-respect des dispositifs de contrôle de la circulation, le défaut d’utiliser une ceinture de sécurité, la conduite en état d’ébriété ou sous l’effet de drogue, etc. 

Quoi faire pour rendre la route plus sécuritaire? 

« Les données montrent que les contrôles routiers et les interactions avec les forces de l’ordre aident à réduire les comportements de conduite problématiques », a déclaré le Sgt, président de l’Alliance pour la sécurité des véhicules commerciaux (CVSA) John Samis avec la police de l’État du Delaware. « En prenant contact avec les conducteurs pendant la semaine de l’opération Safe Driver Week, les forces de l’ordre visent à rendre nos routes plus sûres en ciblant les comportements de conduite à haut risque. » 

La technologie contribue également à identifier et à évaluer de manière proactive les risques et à prévenir des accidents. La télématique et les données de télémétrie permettent de créer une culture de sécurité au sein des entreprises de transport.  

Par exemple, un système de télématique robuste et complet peut alerter les conducteurs et conductrices en temps réel sur les manœuvres brusques exécutées. On pense aux freinages et virages brusques, ou encore aux excès de vitesse. Le fait de prendre conscience sur le champ de leurs comportements à risque, leur permet d’ajuster immédiatement leur conduite. 

Grâce aux données, les gestionnaires de flotte sont en mesure de mieux former leurs conducteurs et conductrices. Ils peuvent intervenir de manière proactive auprès des personnes qui démontrent des comportements de conduite non sécuritaires.  

Conclusion 

Partager la route de façon sécuritaire est essentiel. Les camionneurs et camionneuses doivent être concentrés sur leur conduite et réagir de manière professionnelle aux changements de la circulation et des situations.  

Parcourez les ressources de la CVSA concernant l’Opération Safe Driver Week https://www.cvsa.org/fr/programs/operation-safe-driver/cmv-driver-resources/  

Rappelez-vous : gardez les yeux sur la route et les mains sur le volant! 

Partagez avec votre réseau!

Vous avez aimé l’article?
Faites-le découvrir à votre réseau!

Ne manquez jamais un article!

Abonnez-vous au blogue et recevez en primeur nos articles directement dans votre boîte de réception.