Ce qui se passe lors d’un contrôle routier et comment s’y préparer

Sep 7, 2022

Partager

Les chauffeurs et chauffeuses doivent être prêts à satisfaire les contrôles routiers et formés à produire des rapports de ronde de sécurité (DVIR) impeccables. Les entreprises de camionnage doivent préparer les chauffeurs et chauffeuses à respecter les exigences de sécurité et de conformité de façon efficace. Cela permet d’assurer la sécurité des chauffeurs et d’éviter des retards coûteux et des problèmes de non-conformité.

Il existe différents types de contrôle routier et les chauffeurs doivent être prêts. Les transporteurs doivent insister sur la sécurité comme objectif premier des contrôles, placer la barre haute en matière de sécurité et de conformité et habiliter leurs chauffeurs et chauffeuses par la formation, les outils et le soutien de l’équipe.

Visionnez notre webinaire sécurité et conformité : Conserver de bonnes cotes CSA et CVOR

Qu’est-ce qu’un contrôle routier?

La Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) définit un contrôle routier comme « l’examen de véhicules utilitaires à moteur et/ou de leurs chauffeurs » par un inspecteur. Aux États-Unis, ces vérifications sont effectuées par des inspecteurs d’État financés par le Motor Carrier Safety Assistance Program (MCSAP). Au Canada, ces contrôles sont effectués par des organismes provinciaux qui répondent aux exigences de la Commercial Vehicle Safety Alliance (CVSA).

Combien y a-t-il de niveaux de contrôle routier?

Il existe huit différents niveaux de contrôle routier; chacun a son propre objectif, domaine d’intérêt ou mode d’inspection.

Niveau I : Inspection standard nord-américaine

Le contrôle routier de niveau I est le plus complet pour les expéditions standard; sa procédure en 37 étapes comprend :

  • La qualification du transporteur et du chauffeur
  • Le dossier de service
  • L’état mécanique du véhicule
  • La présence de marchandises dangereuses à bord

Niveau II : Inspection du conducteur et du véhicule

Le contrôle de niveau II comprend un examen du véhicule qui peut s’effectuer sans devoir se placer physiquement sous le véhicule. Le volet chauffeur comprend l’examen de son permis de conduire commercial, le certificat de médecin légiste, le certificat d’évaluation des compétences (SPE), la présence d’alcool ou de drogues, la conformité aux heures de service et le dossier de service.

Niveau III : Conducteur/titres de compétences/inspection administrative

Le contrôle de niveau III exclut les infractions reliées aux équipements mécaniques sur lesquelles les contrôles de niveau I et niveau II sont axés. Il se concentre plutôt sur le chauffeur, y compris :

  • Le permis de conduire et le certificat de médecin légiste
  • Le certificat d’évaluation des compétences (SPE)
  • Le dossier de service et la conformité aux heures de service
  • L’identification et le statut du transporteur
  • Les rapports d’inspection du véhicule et plus encore

Niveau IV : Inspections spéciales

La CVSA décrit le contrôle de niveau IV comme « l’examen ponctuel d’un élément en particulier » à l’appui d’une étude ou lors de la collecte de données pour valider ou réfuter une tendance suspectée.

Niveau V : Inspection du véhicule uniquement

Le contrôle de niveau V comprend l’examen d’un véhicule sans la présence du chauffeur. Il peut s’effectuer à tout endroit et comprend les mêmes éléments de vérification que l’inspection de niveau I.

Niveau VI : Inspection standard nord-américaine pour les déchets transuraniens et les quantités contrôlées par route (HRCQ) de matières radioactives

Ce contrôle vise les chargements de matières radioactives et de déchets transuraniens transportés par camion. Le contrôle de niveau VI comprend plusieurs éléments du contrôle de niveau I, rehaussés selon les exigences relatives aux matières radioactives HRCQ.

Niveau VII : Inspection obligatoire des véhicules commerciaux par la juridiction

Le programme d’inspection de niveau VII comprend des exigences mandatées par la juridiction qu’on ne retrouve dans aucun autre niveau d’inspection. Le contrôle des autobus scolaires, des taxis, du transport partagé, des limousines, des navettes de courtoisie d’hôtel ou d’autres opérations intraétatiques/intraprovinciales en sont de bons exemples. Par conséquent, les camions ne sont généralement pas visés par ce niveau de contrôle.

Niveau VIII : Inspection électronique standard nord-américaine

Ce type de contrôle CVSA s’effectue électroniquement ou sans fil pendant que le véhicule est en mouvement. Parmi les éléments visés par le contrôle électronique, on retrouve :

  • La validation électronique du chauffeur du véhicule
  • Le permis de conduire, le statut du permis et/ou les mentions
  • Le certificat valide de médecin légiste et le certificat d’évaluation des compétences (SPE)
  • Le dossier de service et la conformité aux heures de service
  • Le numéro USDOT ou NSC
  • L’enregistrement unifié des transporteurs (UCR) et plus encore

4 aspects clés pour satisfaire au contrôle routier

1. Programme de formation approfondi

Bien former les nouveaux chauffeurs et chauffeuses les aide à maîtriser les aspects essentiels de la sécurité et de la conformité, y compris les contrôles routiers. Les chauffeurs d’expérience peuvent également bénéficier de ces rappels des notions de base. La formation doit couvrir les exigences minimales requises pour remplir un rapport de ronde de sécurité (DVIR). Les chauffeurs doivent également être formés sur le transfert de dossiers de service (RODS) à l’aide de leur dispositif de consignation électronique (DCE). Les transporteurs doivent s’assurer que les chauffeurs possèdent toute la documentation requise à bord du véhicule et les chauffeurs doivent savoir où la trouver.

2. Planification et établissement d’objectifs

Les transporteurs doivent mettre en place un plan complet qui comprend la formation, la rétroaction structurée et un système qui se met à jour de façon automatique afin de refléter les dernières règles de conformités et les pratiques exemplaires de conduite sécuritaire. Fixez des objectifs de sécurité et de conformité ambitieux et préparez vos chauffeurs et chauffeuses aux scénarios de contrôle courants.

3. Accent sur la sécurité

Les transporteurs doivent insister sur la sécurité, au-delà des exigences minimales des contrôles routiers. Les chauffeurs et chauffeuses doivent réaliser une ronde de sécurité complète avant et après chaque voyage. Donnez à vos chauffeurs et chauffeuses une procédure d’inspection des véhicules et des équipements qui est claire, concise et plus exigeante que les normes de sécurité minimales. Si un problème survient, le chauffeur doit pouvoir communiquer rapidement avec le bureau et obtenir le soutien de l’équipe d’entretien, des répartiteurs et des gestionnaires de flotte.

4. Équipements de conformité et de sécurité efficaces

Équipez vos chauffeurs et chauffeuses d’outils qui rehaussent l’efficacité des mesures de conformité et de sécurité. Par exemple, la solution d’ISAAC propose un système de rapport d’inspection de sécurité complet qui permet de transmettre des photos et des notifications par la tablette. Le chauffeur peut dégager la tablette de son socle fixé en cabine pour effectuer une ronde de sécurité ou présenter la tablette à l’inspecteur routier. Le système permet également de vérifier la conformité et de déterminer le moment optimal pour effectuer les réparations.

Appuyer ses chauffeurs pleinement pour assurer la conformité et la sécurité

Les transporteurs doivent soutenir les chauffeurs et chauffeuses afin d’assurer une conduite sécuritaire et la conformité à la réglementation. Les chauffeurs et chauffeuses doivent avoir confiance qu’ils sont bien outillés et soutenus avant de prendre la route. Si un problème est détecté pendant une ronde de sécurité, les gestionnaires de flotte doivent travailler de concert avec tous les départements pour aviser les clients que le chargement pourrait être retardé. Une culture de sécurité forte passe par la priorité de la sécurité des livraisons.

Découvrez comment la solution d’ISAAC simplifie la sécurité et la conformité pour les chauffeurs, chauffeuses et transporteurs.

À propos de l'auteur

Dave Storry

Formateur technique, ISAAC

Dave Storry, formateur technique chez ISAAC, est un mécanicien « Arte et Marte » retraité des Forces armées canadiennes. Il détient son permis professionnel de classe 1 depuis plus de 40 ans, mais a conduit des véhicules lourds pendant plus de 42 ans au cours de sa carrière militaire. Dave a plus de 4 millions de miles parcourus comme chauffeur seul et en équipe et dit qu’il a tout vu ! Ayant possédé et exploité des camions commerciaux partout en Amérique du Nord, il a passé plus de 20 ans à former des chauffeurs. Cette expérience lui a permis de cultiver une attitude gagnante, de dépasser les attentes et de toujours viser le meilleur.

Il est temps d’aller de l’avant avec une technologie clé en main

Articles de blogue récents

Un été riche en réalisations chez ISAAC

by | Sep 22, 2022 | Blogue du Président | 0 Comments

Alors que l’été 2022 tire à sa fin, je fais une rétrospective de certaines de nos dernières réalisations.

Comment les transporteurs peuvent prévenir les attaques par rançongiciel

by | Sep 7, 2022 | Industrie,Meilleures pratiques | 0 Comments

Les rançongiciels gagnent du terrain. Les transporteurs doivent se protéger des rançongiciels à l’aide d’un plan de cybersécurité robuste.

Ce qui se passe lors d’un contrôle routier et comment s’y préparer

by | Sep 7, 2022 | Conformité et règlementation,Sécurité routière | 0 Comments

Les transporteurs et les chauffeurs doivent se soumettre à différents types de contrôles routiers. Se concentrer sur la sécurité, la formation et le soutien des chauffeurs pour assurer la conformité.

Le manque de stationnement, nuisible aux chauffeurs et aux transporteurs

by | Août 10, 2022 | Conformité et règlementation,Sécurité routière | 0 Comments

Le manque de places de stationnement sécuritaires pour les camions est un enjeu important pour l'industrie depuis plus de dix ans, et complique la vie des chauffeurs et des transporteurs.

Comment améliorer le rendement de carburant de votre flotte

by | Août 9, 2022 | Meilleures pratiques | 0 Comments

Au cours des dernières années, le rendement moyen en carburant des flottes de camion a augmenté grâce à diverses technologies d'écoconduite. Découvrez si votre flotte a adopté certaines des cinq tactiques courantes de rendement énergétique : améliorations mécaniques, aérodynamique, sources d'énergie, améliorations opérationnelles, formation des chauffeurs.

Économiser du carburant grâce au coach ISAAC profite aux chauffeurs et aux transporteurs

by | Juil 28, 2022 | Meilleures pratiques | 0 Comments

Le Coach ISAAC aide à réduire les coûts de carburant et à améliorer l’efficacité de conduite des flottes de camions de transport.

Comment les transporteurs peuvent éviter les verdicts nucléaires

by | Juil 20, 2022 | Sécurité routière | 0 Comments

Évitez les verdicts nucléaires par une forte culture de sécurité de flotte. Les caméras de bord et la télémétrie des camions réduisent également le risque qu’un jury condamne un transporteur à des pénalités importantes.

Aperçu des nouvelles fonctionnalités

by | Juil 11, 2022 | Nouvelles fonctionnalités | 0 Comments

Les dernières fonctionnalités d’ISAAC permettent d’effectuer une maintenance préventive, de gérer des vues personnalisées sur les actifs, d’utiliser les informations sur les heures de service pour améliorer vos processus, et d’optimiser les chargements.

Opération Safe Driver Week : Réduire la vitesse pour sauver des vies

by | Juil 8, 2022 | Industrie,Sécurité routière | 0 Comments

L'Opération Safe Driver Week (10-16 juillet 2022) est une campagne d'éducation et d'application de la loi qui vise à réduire les comportements de conduite à risque.

Voir la solution ISAAC en action

Nous vous aiderons à faire ressortir le meilleur de votre équipe!